Bracelet Tibétain

Aujourd’hui, nous allons faire un tour au Tibet, une région reculée du monde et très ancrée dans les valeurs bouddhistes. On peut déjà ressentir leur dévotion à travers les bijoux, mais aussi à travers l’art tibétain en général. Chez eux, ils portent les bracelets pour leur côté spirituel, mais également pour l’esthétique. De nos jours, les accessoires et bracelets tibétains font le tour du monde et sont très populaires. L’on se demande pourquoi tout le monde s’intéresse autant à ces bracelets. Ainsi dans l’article suivant, il sera question de donner un historique des bracelets tibétains, de citer les principaux bracelets tibétains et de donner leur signification.

Que faut-il savoir sur les bracelets tibétains ?

Encore appelé bracelet bouddhiste et également très connu sous le nom de bracelet mala, les bracelets tibétains ont avant tout une grande signification spirituelle. Le mot « mala », d’origine sanskrite signifie guirlande de perles ou guirlande de méditation. En effet, les bracelets mala ou mala tibétain sont utilisés comme un chapelet ou rosaire par les adeptes du bouddhisme tibétain. Traditionnellement, ils étaient utilisés dans la méditation et la prière. Les perles qui constituent les bracelets mala sont souvent conçues avec du bois de santal et ce dernier est décliné en plusieurs nuances de couleurs. Pour faciliter leur utilisation et permettre qu’elles se glissent entre les doigts, la taille des perles est réduite à environ 6 à 10 mm.

Les bouddhistes étant d’éternels spirituels, les perles sont également obtenues à partir des graines du lotus, du Rudraksha, d’os de yak ou des graines de Bodhi. L’arbre de la Bodhi est considéré comme l’arbre où le Bouddha s’est éveillé. Les bracelets bouddhistes ayant des vertus thérapeutiques intègrent à la place des perles en bois, des pierres précieuses. Avec le temps, les matières minérales sont devenues accessibles et on retrouve donc aujourd’hui des faites à base de pierres semi-précieuses ou pierres fines. On peut donc trouver aujourd’hui des bracelets mala ou tibétains conçus à base d’onyx, d’agate, d’obsidienne, de lapis lazuli, de quartz rose, d’améthyste, d’œil de tigre, de turquoise, de malachite, d’hématite, de jade ou encore d’amazonite. Ces pierres semi-précieuses suivent en lithothérapie un processus de purification et de rechargement assez strict avant leur utilisation. Ainsi, elles peuvent efficacement protéger des énergies négatives.

L’Histoire du mala tibétain

En ce qui concerne l’histoire du bracelet tibétain ou mala tibétain, elle remonte à plusieurs siècles. En effet, il a été créé en Inde et on peut donc comprendre pourquoi il est très désiré et utilisé dans le bouddhisme et l’hindouisme. Dans le temps, on pouvait l’utiliser pour faire une comptabilisation du nombre de mantras récités ou encore pour la méditation ou pour compter les prosternations. On s’en servait également pour compter le nombre de fois que l’on répétait le nom d’un Bouddha. Avec le temps, plusieurs autres religions ont intégré l’utilisation d’un bracelet mala dans leurs pratiques religieuses.

Ainsi, il est devenu célèbre en Corée, au Japon, en Chine et s’est répandu finalement en Europe à la fin du Moyen-Âge sous forme de chapelets catholiques. Aujourd’hui, la majeure partie de la population se sert d’un collier de prière, que ce soit un Subha, un chapelet catholique ou encore un bracelet tibétain ou autre. Inutile donc de dire que pour se connecter spirituellement avec le monde, il y’a une longue histoire d’utilisation de perles. Par ailleurs, pour les tibétains les bijoux n’ont jamais été un accessoire d’embellissement, mais servaient d’amulettes ou indiquaient le statut social.

Signification du bracelet tibétain

D’après la culture du Tibet, chacune des différentes parties du bracelet tibétain a une signification importante et mystique pour la religion bouddhiste. Tout d’abord, le fermoir en forme de cône qui se situe à la fin de la chaine transmet la vacuité. Selon la tradition bouddhiste, cela voudra dire que face à ses fonctions, toute chose reste impermanente. Ensuite pour le cordon qui maintient les perles, il regroupe plusieurs fils noués sous forme de tresse. Chacun des fils est une représentation des différents éléments fondamentaux du Bouddha. Il s’agit de ses 3 corps, ses 5 sagesses et enfin ses 5 familles.

Ainsi, les 9 différents Bouddha Vajradhara y sont symbolisés. Même au cours des séances de prière, les gestes de manipulation ont un sens précis pour le bouddhisme. En glissant les perles vers l’intérieur, c’est une manière symbolique pour attirer à soi des énergies positives et bonnes. Le chapelet bouddhiste possède également le long de la chaine des cloches et des dordjes. Lorsque la perle du gourou se termine s’achève sur le premier, cela prédit la compassion et l’habileté. Mais lorsqu’elle s’achève sur le deuxième, cela augmente la connaissance et la vacuité. Par ailleurs, le bracelet bouddhiste dans sa version collier comporte une chaine de 108 perles. Ce chiffre n’est pas choisi au hasard. Il revêt une signification bien précise et surtout pour les pensées courantes orientales comme le tantrisme, le bouddhisme ou l’hindouisme. Les 108 perles s’identifient aux :

  • 108 noms du Bouddha ;

  • 108 épreuves par lesquelles Bouddha est passé avant d’arriver à l’illumination ;

  • 108 liens karmiques ;

  • 108 péchés interdits ;

  • 108 positions du Yoga ;

  • 108 textes philosophiques et sacrés hindouistes ;

  • 108 mouvements de tai-chi ;

  • 108 lignes d’énergie du chakra du cœur ;

  • 108 tombeaux extérieurs au Japon ;

  • 108 souffrances spirituelles ;

  • 108 feux illuminatrices pendant le culte des morts au Japon

  • 108 vertus à convoiter.

Fabriqué pour être porté au poignet, il existe des versions plus courtes du chapelet mala. Ils ne contiennent que 21 perles et leur longueur exprime la simplicité. Cette version est plus recommandée pour toute personne fraîchement initiée à l’utilisation de cet accessoire ancestrale.

Quelle est sa composition?

Comme nous l’avons vu précédemment, les bracelets tibétains sont aujourd’hui également composés de pierres semi-précieuses qui ont chacunes des vertus. Intéressont nous par exemple à l’oeil de tigre et à la labradorite.

  • L’œil-de-tigre est une pierre qui a pour vertu de protéger et de préserver des énergies négatives provenant de la magie noire et des différentes malédictions traditionnelles dont êtes victime. En l’ayant à vos côtés, votre vie devient plus paisible. Pour ceux qui souffrent d’incohérences intérieures, il vous sera d’une grande utilité. Également, ce cristal de Feng Shui transmet une énergie spéciale qui réveille votre volonté et provoque un élan de vie. Il vous incite à donner le meilleur de vous afin d’atteindre vos objectifs et de réaliser vos aspirations avec beaucoup plus d’entrain et de détermination. Il ravivera votre sens de créativité et votre intelligence, mais développera également votre attention et votre conscience. Ainsi vous découvrirez votre propre potentiel et vos talents qui autrefois vous étaient cachés.

  • La labradorite est une pierre de transformation ayant habituellement une couleur noir grisâtre avec des reflets de vert, rose, jaune et bleu brillant. Elle permet à son propriétaire de traverser le changement tout en améliorant sa persévérance et sa force. Elle permet de renforcer l’intuition, harmonise la sagesse intuitive et la pensée intellectuelle ce qui favorise le discernement en toute circonstance. Elle permet à son propriétaire de se débarrasser de ses craintes et de l’insécurité. Elle porte chance et permet aussi d’avoir plus confiance en soi et en l’univers.

Le bracelet mala est utilisé à quelle fin ?

L’hindouisme et le bouddhisme dictent l’utilisation qu’il faut faire du bracelet mala depuis sa création. En effet, vous devez savoir que chaque fois que vous utilisez ce bracelet, vos différents gestes matérialisent une idée bien précise. Le rôle principal des bracelets tibétains est l’accentuation de la méditation. Les perles du bracelet permettent de réguler votre respiration, de rendre intenses vos prières et également de réorienter le Karma.

En se référant à la croyance bouddhiste, ce genre de bracelet est efficace dans la recherche d’un être, d’un animal ou encore d’une chose importante qu’on a perdue. En dehors des bouddhistes et des hindouistes, d’autres personnes apprennent aussi à manipuler le bracelet tibétain à des buts non religieux. En effet, même si vous n’êtes pas adeptes de ces courants de pensée, vous pouvez également l’utiliser. C’est un bracelet sacré et qui offre plusieurs usages possibles. En résumé :

  • Vous pouvez utiliser le bracelet mala pour la méditation : il vous poussera à bien maîtriser les méthodes de la méditation et à développer une grande une concentration en le manipulant.

  • Vous pouvez l’utiliser en lithothérapie : les vertus dont disposent les perles sont semblables à celle des pierres précieuses et de certains cristaux comme l’œil-de-tigre, l’améthyste ou encore la labradorite. Ces pierres attirent les ondes positives et procurent à l’esprit et au corps un bien-être sans pareil. Ainsi, porter ce bracelet à votre poignet ou autour de votre cou vous permettra de bénéficier de leurs vertus.

  • Vous pouvez également utiliser cet outil ancestral pour le yoga : le yoga est un enseignement basé essentiellement sur la décontraction et la concentration. Le bracelet mala a donc une place bien importante chez les adeptes du yoga. Compte tenu de ses vertus énergétiques, il peut vous servir dans l’augmentation rapide de votre niveau de concentration et de relaxation.

Comment utiliser ce bijou tibétain ?

Il faut retenir que le bracelet tibétain reste avant toute chose un outil religieux. Sa fonction est presque la même que celle d’un chapelet. C’est d’ailleurs pourquoi il y’a une similarité au niveau de la manipulation chez les deux. Pendant votre prière, le bracelet doit être tenu par votre main gauche et vous devez prendre le soin de glisser vers vous les perles à l’aide de votre pouce et de votre index. Afin de permettre une bonne canalisation, il est important avant que vous ne commenciez votre prière, de vous vider l’esprit et de vous débarrasser des pensées négatives et parasites. Après avoir fait cela, vous devez prendre tout doucement votre respiration et mettre toute votre concentration là-dessus.

Vous aurez plus facilité à faire ces gestes si vous vous mettez dans un environnement calme et sain. Si vous éprouvez de difficultés à vous concentrer, le mieux serait de fermer les yeux au cours de la séance. Les perles permettent de comptabiliser les mantras. Les mantras sont une sorte d’hymne sacrée ou d’incantation magique prononcée et répétée avec un certain rythme au cours d’un exercice de méditation. Ainsi, le principe veut que le comptage commence à partir du compteur, de la grosse perle ou encore de la perle gourou. C’est à ce niveau que le tour doit commencer et s’achever. Si le bracelet que vous utilisez est la version plus longue, alors le tour de comptabilisation est de 100 perles. Les 8 autres perles servent seulement à se rattraper pour les moments d’inattention.

Quelques exemples

Aujourd’hui le bracelet mala ou tibétain est utilisé comme bijou et accessoire de mode dans le monde moderne. Il est porté par les femmes comme les hommes, personne ne lui résiste. La richesse en couleur de ces pierres permet de le porter sur n’importe quelle tenue vestimentaire. Ils apportent une touche d’éclat et peut être porté lors de nombreux évènements notamment lors de cérémonies. Dans la collection des bracelets tibétains, on peut trouver :

  • Le bracelet tibétain porte bonheur : qui est une fabrication 100 % artisanale et est un symbole traditionnel et spirituel puissant. Fait à la main, ce bracelet constitue un véritable porte-bonheur.

  • Le bracelet tibétain en argent massif : vous pouvez vous en servir pour réciter un mantra. Ce bracelet est fait à base d’argent massif 925 sterling silver de qualité premium et ces perles sont polies et gravées à la main.

  • Le bracelet fil rouge tibétain : c’est LE bracelet porte-bonheur de référence, discret, esthétique et élégant. Il est tressé par les moines tibétains et donc a un fort apport spirituel.

  • Le mala tibétain : c’est un bracelet généralement composé de 108 perles pouvant également se porter comme collier. Imprégné d’ondes positives, très élégant et sophistiqué. Il est très apprécié et est couramment utilisé pour la méditation.

Il y a également le bracelet tibétain shamballa. C’est le second bracelet utilisé par les moines tibétains. On dit qu’il est accessible uniquement aux personnes avec un Karma très élevé. Pour l’avoir, il vous faut faire 3 mois minimum de méditation sans nourriture. Selon les tibétains, le bracelet tibétain shamballa apporterait à toute personne l’ayant à son poignet, détente, quiétude et bien-être. Il aide également à se libérer de la colère et du stress.